La Préfecture de Police de Paris joue la carte de la concertation avec les cyclistes parisiens. La municipalité hors jeu ?

Publié le par L'équipe de rédaction

Une réunion de concertation s'est tenue jeudi 19 octobre entre les associations (Vélorution, Mobile en ville, MDB, Vélo 15 et 7, AUT-IDF, Réseau Vert) et la préfecture de police. RSI et Planet roller n'ont pas pu venir.
Celle-ci était représentée par Gérard Branly sous directeur du transport et du commerce, M. Ludwig sous-directeur de la police de la circulation, Lemattre chef du bureau de la Réglementation, deux conseillers techniques.

La réunion a commencé par une petite séance de ciné avec la présentation d'un projet de vidéo sur le vélo.

Après une discussion sur ce sujet, les assos sont revenues sur l'interpellation inadmissible de 60 cyclistes le samedi 22 septembre.

Les assos avaient demandé la communication d'une expérimentation qui aurait été effectuée par la PP sur la circulation des deux-roues motorisées dans les couloirs de bus. Bertrand Delanoë y avait fait référence lors de son compte-rendu dans le 10°. Selon la PP, cette expérimentation n'a jamais eu lieu.

La PP a constaté que le respect des couloirs de bus par les automobilistes est très élevé, y compris sur les couloirs sans protection physique.
Une discussion a eu lieu sur le laxisme des policiers qui refusent d'intervenir pour sortir les 2 RM des couloirs de bus et aménagements cyclables. L'exemple du quai Montebello a été cité. Selon la PP, les agents se limitent à leur mission principale qui est la régulation des carrefours et ne peuvent pas se disperser sous peine de retrouver leur carrefour en carré. Ils ont promis une intervention sur ce quai.

La proposition de l'AUT-IDF de préserver les couloirs de bus lors des petites et moyennes manifestations, avec l'accord des organisateurs, a été enterrée par la PP. Comme à son habitude la PP a sorti sa batterie d'arguments de bon sens pour ne rien faire, même pas une expérimentation.
Concernant la RATP, elle a fait remarquer que si cette dernière se réfugiait derrière les interdictions de circuler des bus décidée par la PP, elle n'attend que cela quand elle ne les sollicite pas.

La question des véhicules des PAM a été réglée définitivement. Ils ont le droit de circuler dans les couloirs de bus qu'ils soient chargés ou à vide.

La PP n'a aucune statistique sur les vols de vélo. Ceux-ci sont classés dans la rubrique vol simple (parmi les 107 rubriques). Elle ne connaît donc pas le nombre de vélos volés, par qui ils sont volés, à domicile ou dans la rue, etc. Elle n'a aucune envie de faire des recherches pour en savoir plus. Donc on a même pas discuté de savoir comment la PP lutte contre ce type de vols.

Ils se sont montrés un peu plus intéressés par le système Bicycode de la Fubicy. Le sous-directeur des transports et des commerces enverra une note de service à la Direction de l'Ordre Public et de la Circulation et à la Direction de la Police Urbaine de Proximité.

Concernant les épaves de vélos, on a appris qu'une convention avait été signée entre la Mairie et la PP. Des personnels de la Direction de la Protection de l'environnement et de la PP ramassent les épaves. Les vélos récupérables sont données à une entreprise d'insertion du 94.
La PP a démenti effectuer des enlèvement de vélos mal garés. Les seuls cas très rares d'enlèvement sont liés à Vigipirate. Seuls les véhicules motorisés et immatriculés sont enlevés en cas de stationnement gênant.

Discussion animée sur les contre-sens cyclables. S'appuyant sur un courrier du PP à Denis Baupin, elle a souligné qu'elle avançait sur le sujet. Les restrictions qu'elle continue d'opposer (délai de 6 mois entre une inversion de sens et la création éventuelle d'un contre-sens, en cas de stationnement bilatéral) sont maintenues "dans un premier temps".
Les représentants de la PP ont souligné que leurs préconisations n'étaient pas imposées à la mairie (sauf sur les quelques grands axes qui restent sous sa responsabilité) et que la Mairie avait toute liberté pour agir.

La PP qui avait proposé d'organiser une réunion tripartite mairie-pp-assos n'est plus du tout intéressée.

La PP est toujours intéressée pour organiser des rencontres des assos avec les agents de la circulation.

Sources : Forum MDB par Erick MARCHANDISE


Publié dans En Vélo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article