Bertrand DELANOE admet une offre en taxis insuffisante à Paris mais n'augmente pas massivement le nombre de licences !

Publié le par L'équipe de rédaction

Communiqué de presse de la mairie de Paris, 26/10/06 :

Le maire de Paris a réuni, lundi 23 octobre, à l’Hôtel de Ville, l’ensemble des organisations professionnelles de taxis, en présence de la Préfecture de Police, qui assure la tutelle de cette profession.

 Il a rappelé son attachement au développement des taxis parisiens, mode de transport alternatif à la voiture individuelle, et a dressé le bilan encourageant des actions engagées depuis 2001 : 60 km de couloirs de bus-taxis aménagés– une réforme tarifaire qui a permis d’augmenter de 7 % en moyenne la présence des taxis dans Paris aux heures de pointe – une hausse progressive du nombre de licences (+ 600 depuis 2002) qui permet en 2006 d’avoir 15 500 taxis parisiens.

 Cependant, le maire a souligné l’insatisfaction des Parisiens et des visiteurs de Paris devant une offre considérée comme insuffisante aux heures de pointe et en particulier en soirée.

 Pour remédier à cette situation, le maire de Paris s’est engagé, pour le 1er semestre de l’année 2007, à : 

 - revoir le nombre de places et l’implantation des stations de taxis dans Paris afin que celles-ci soient situées dans les secteurs en forte demande, et plus visibles des parisiens

- mettre en place un numéro unique d’appel des bornes taxis

- étudier la création d’une prime financière versée aux chauffeurs pour les inciter à davantage travailler aux heures où les usagers en ont besoin.

 Par ailleurs, le maire souhaite que l’Etat et la PP s’engagent à :

 - rétablir les « suppléments gare » pour renforcer l’offre de taxis dans les gares

- faire appliquer les dispositions de service liées aux nouvelles licences (à savoir début de service entre 15 et 17heures et fin de service entre 2 et 4 heures du matin) pour renforcer l’offre de taxis en fin de journée et en soirée

- étudier un renforcement de l’offre de taxis par une augmentation négociée du nombre de voitures en doublage (utilisation d’une même voiture par plusieurs chauffeurs),

- étudier toutes les possibilités permettant de faciliter l’accès de Paris depuis Roissy pour les taxis, par exemple par l’utilisation, à certaines heures de la journée, de la bande d’arrêt d’urgence de l’Autoroute A1, et cela dans le respect total des conditions de sécurité.

http://www.paris.fr/portail/accueil/Portal.lut?page_id=6524&document_type_id=7&document_id=24221&portlet_id=14785

Publié dans En Taxi

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

granger 16/07/2007 16:46

que de bla bla sur les taxis !!!!!plus de taxis ben voyons !!!venez seulement passer une journee avec moi pour vous rendre compte de la profession au lieu de parler sans savoir .savez vous que plus de la moitie des taxis sont locataires et doivent travailler 7 jours sur 7 11 heures par jour pour gagner a peine le smig ?que le prix des licences depend du marche de l offre et de la demande comme tout commerce dans le monde ?que pour regler le probleme des taxis aux heures de pointe il suffirait de leur attribuer une file avec les bus et les services d urgence aux entrees de la capitale ?alors vos aneries du genre on augmente le nombre de taxi bravo comme cela ils creveront plus nombreux !drole de facon de regler les problemes a votre service .