Document historique : Tramway, Denis BAUPIN annonçait déjà la couleur en 1998 !

Publié le par L'équipe de rédaction

 

Ce film de 17 minutes date de 1998 et a été réalisé par des apparentés Verts du 20e arrondissement, lors d'une réunion sur la réalisation du tramway (T3) décidé rappelons-le lors de la mandature de Jean TIBERI.

S'il a été décidé de construire un tramway à Paris dans le cadre du contrat de plan 2000-2006, son implantation fait encore débat et deux alternatives s'opposent, soit un tram sur les "maréchaux" ou soit sur le tracé de la "petite ceinture".

L'auteur de cette séquence, certainement un grand démocrate, s'est amusé à doubler la bande son lors de l'intervention des opposants à l'idée d'un tram sur les maréchaux par des bruits de basse-cour !  

On y découvre le jeune élu du 20e, Denis BAUPIN, à l'époque barbu,  qui explique sans ambages qu'un tram sur les "Maréchaux" permettra de diminuer la place de l'automobile et c'est là le principal objectif.

Ce grand moment de "démocratie participative" est à l'image de ce qui se passe actuellement : Certes, en théorie, une majorité municipale qui joue la carte de la concertation, mais en fait qui utilise ces pseudos rencontres avec la Parisiens pour communiquer à grand frais sur "bienfaits" de son action politique.

 

 

Publié dans En Tram

Commenter cet article

OUPS 12/11/2006 18:06

Piotr,
la pollution progresse en effet à Paris depuis 2001 !
Et ce n\\\'est pas en stigmatisant les automobilistes qu\\\'on va tous se dédouaner du problème ... mais plutôt en offrant de vrais alternatives ... en supprimant les chaudières à mazout dans la capitale, en mettant le paquet dans les transports en commun souterrains qui sont électriques, c\\\'est à dire en intensifiant aussi les rames aux heures de pointe, et ce n\\\'est pas le choix actuel de la majorité parisienne actuelle. Le métro ne roule pas dans les couloirs de bus. Dommage !
Vive le bon sens ! à bas la démagogie !
 

Piotr 12/11/2006 17:23

Vive la bagnole !!! Vive la pollutionVive l'égoïsme !!! Je suis avec vous, vivement le réchauffement de la planète