Les motards attendent de la mairie la signature de la chartre du 2RM

Publié le par L'équipe de rédaction

Alors que la Mairie de Paris travaille, depuis 2004, sur une charte du deux-roues motorisés en ville et qu’un accord avait été trouvé sur un texte il y a maintenant plus d’un an, celle-ci n’est toujours pas signée. Pire, la Mairie de Paris cherche aujourd’hui des prétextes fallacieux (comme la présence de la gratuité du stationnement dans la charte) pour ne pas la signer ou retarder sa signature.

La Fédération Française des Motards en Colère Paris dénonce la non-signature de la charte. Ce texte avait l’immense intérêt d’encadrer la circulation entre les files et donc de permettre sa pratique en toute sécurité. La FFMC rappelle que cet usage constitue aujourd’hui une réalité, non prévue par le code de la route (qui ne l’interdit ni ne l’autorise) et qui de ce fait échappe à toute règle. Cette pratique a de plus le double avantage d’améliorer la sécurité des deux-roues motorisés (en leur permettant de rouler en décalé par rapport aux voitures) et d’améliorer leur fluidité (et donc de réduire la pollution).

Ce retard accumulé dans la prise en compte des deux-roues motorisés par l’actuelle mandature de la Mairie est d’autant plus désolant que ceux-ci sont trop souvent victimes d’accidents en ville, notamment à cause des nouvelles infrastructures routières mises en places (passages cloutés en pavés coupés, couloirs de bus complexes, voies rétrécies, ...) et leur absence de prise en compte.

La FFMC Paris rappelle que les grandes villes européennes (comme Londres) ayant cherché des solutions pragmatiques (circulation -encadrée- dans les voies de bus, campagnes de communications pertinentes, formations, ...) ont eu des résultats extrêmement positifs.

La FFMC Paris appelle donc la Mairie de Paris à prendre ses responsabilités, à tenir ses engagements, et à mettre en places des mesures destinées à favoriser l’intégration et la sécurité des deux-roues motorisés en ville.

Publié dans En 2 Roues Motorisé

Commenter cet article