Bertrand DELANOË diffuse le rapport d'Airparif car il pense qu'il lui est favorable !

Publié le par L'équipe de rédaction

 

Le Maire de Paris a décidé hier de rendre public le point d'avancement au 13/12/06 de l'évaluation de l'impact sur la qualité de l'air des évolutions de circulation mises en oeuvre par la Mairie de Paris entre 2002 et 2007.

Les premiers résultats de l'étude d'Airparif mettent en avant une diminution générale des quantités d'oxydes d'azote émis par le trafic routier dans Paris en 2002 et 2007 : -32 % au total dont seulement - 6% directement attribuables aux évolutions de la circulation (Les 26% restants sont dus au progrès technologique et à l'amélioration du parc automobile). Rappelons que le trafic automobile a baissé de 17 % entre 2001 et 2005. Aussi, nous constatons donc que la pollution diminue moins vite que la circulation à Paris !

Par ailleurs, nous regretons que la baisse de la pollution est insuffisante et que toutes les voies de circulation dépasseront 40microg/m3, qui est l'objectif de qualité fixé par la réglementation et qui sera à respecter en 2010.

Plus en détail, l'étude met aussi en évidence une situation contrastée à l'intérieur même de Paris avec :

- Une situation très nettement améliorée sur les axes traités due à la baisse du trafic (tant en quatité d'oxydes d'azote rejetés dans l'atmosphère qu'en qualité de l'air liée au dioxyde), même si les concentrations de dioxyde d'azote dans les rues excèdent toujours les normes de qualité de l'air.

- Mais aussi des augmentations de trafic sur certains axes, parfois liées à des reports, qui induisent une stagnation des émissions d'oxydes d'azote et de la pollution au dioxyde d'azote ; voire ponctuellement des augmentations de ces deux paramètres.

Les Parisiens ne sont donc pas tous à égalité devant la pollution de l'air, la politique de M. DELANOË est donc inégalitaire !

Rappel des principales données retenues par l'étude :

Voitures particulières : - 15%

Deux roues motorisés : + 25%

Bus : +10%

Véhicules de livraison : + 25 %

Poids lourds : - 11%

Cars de tourisme : - 11 %

 

 

Publié dans Conseil de Paris

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article