Vélos en libre-service : Clear Chanel dépose un recours ... aurons-nous ces vélos cet Eté ?

Publié le par L'équipe de rédaction

La saga continue. A la Mairie de Paris, « on s'attendait » à ce que celui qui ne remporterait pas l'appel d'offres pour les panneaux publicitaires et les vélos dépose un recours. C'est chose faite. Hier, la société Clear Channel a saisi le tribunal administratif de Paris qui doit statuer en référé sur la régularité de l'attribution du marché. Le juge pourrait, dans les jours qui viennent, suspendre l'attribution à JCDecaux du contrat des panneaux publicitaires et des vélos en libre-service. « On avance sur le dossier sans tenir compte de ce recours. Le vote entérinant ce marché reste prévu au Conseil de Paris mardi prochain », indique-t-on au cabinet de l'adjoint aux Transports, Denis Baupin. Pourtant, toute suspension du marché mettrait en péril le souhait de l'équipe Delanoë de voir 14 100 vélos et 1 000 stations livrés à la mi-juillet. Clear Channel dit avoir « relevé un certain nombre d'irrégularités » dans l'attribution du marché et s'étonne du « retournement de situation ». En effet, lors d'un premier appel d'offres, Clear Channel était donné favori. Mais Decaux avait déposé un recours et soudain triplé sa proposition.

La Ville se targue d'avoir obtenu une redevance de 3,5 millions d'euros par an pour un nombre de panneaux réduits de 20 %. Mais ces panneaux vont devenir déroulants, ce qui augmente le nombre de publicités que Decaux vendra. D'où la possibilité pour le numéro un du mobilier urbain d'offrir à la Mairie de Paris, en plus, une prime de 15 millions d'euros pour les dix ans de la concession.

Sophie Caillat (20 minutes)

Publié dans En Vélo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article