14 100 Vélos en libre-service : où allons nous les mettre ?

Publié le par L'équipe de rédaction

Mais où va-t-on les mettre ? Comment caser 1 000 stations vélos d'ici à juillet et 400 de plus avant décembre ? JCDecaux, qui a remporté le marché des bicyclettes en libre-service le 29 janvier, a promis à la Ville de Paris d'y arriver. La Mairie y travaille depuis un an, mais désormais, le calendrier s'accélère : Bertrand Delanoë a sollicité l'avis des maires d'arrondissement et celui des conseils de quartier pour début mars. « Tout se prépare dans notre dos et on nous demande notre bénédiction », s'insurge François Lebel, maire (UMP) du 8e. Bien que favorables au projet, les maires réclament un délai pour consulter les habitants.

Car les stations vélos prennent de l'espace (l'équivalent de deux à cinq places de stationnement ). Les installer sur les parvis, c'est courir le risque d'un veto des Architectes des Bâtiments de France, protecteurs des monuments historiques. Les placer sur les trottoirs pose des problèmes de sécurité car il ne faut pas que les cyclistes se croient autorisés à y rouler. Supprimer encore des places de stationnement pour les voitures est très délicat : des milliers ont déjà disparu du fait des réaménagements de la ville. « On essaiera de limiter l'impact sur le stationnement », indique-t-on au cabinet de Denis Baupin, l'adjoint (Verts) aux Transports.

La chasse est donc ouverte pour dénicher les places de livraison inutiles ou les stations de taxi désertes, qui seraient reconverties pour faire place aux 14 100 vélos prévus dès cet été. Mais là aussi, commerçants et taxis risquent d'être mécontents. La ligne de la Ville est que « toute place de livraison ou pour handicapé supprimée devra être reconstituée à proximité ». Reste à trouver où.

La mairie a établi une liste d'un millier de stations validées par les services techniques, c'est-à-dire ne nécessitant pas de dévier les réseaux souterrains (électricité, gaz...) et ayant l'aval des pompiers. Et une fois le casse-tête des emplacements réglé, restera à effectuer les travaux. Les modifications de voirie et l'intervention d'EDF pour la mise en place des bornes s'étaleront sur un mois. Premiers coups de pioche prévus pour la mi-mai.

Sophie Caillat (20 minutes)

Publié dans En Vélo

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Meya 07/03/2007 22:41

JCDecaux a déjà eu le même souci à Lyon, lorsqu'ils ont lancé les tests et il n'y a eu aucun obstacle notable, les vélos en question ont été accueillis à bras ouverts !... Ils devraient donc arriver à caser tous ces vélos, de la même manière qu'ils l'ont fait à Lyon....

Patrick Emin 06/03/2007 19:13

Les emplacements sont déjà prévus, voyez la carte: http://www.mavilleavelo.com/index.php?option=com_content&task=view&id=56&Itemid=1

Jean EUDEN 05/03/2007 16:47

Je ne vois absolument pas le rapport entre le fait de mettre une station sur le trottoir et le fait que les cyclistes roulent dessus dans le sens de la longueur. Quand on rentre son vélo chez soi, on est obligé de passer sur le trottoir et c'est la même chose avec une voiture. Par contre, il est possible que la station soit gènante pour les déplacements des piétons (encombrement de l'espace).