La chartre des deux-roues à Paris : la controverse s'installe

Publié le par L'équipe de rédaction


A peine signée, lundi 19 mars, la charte des deux-roues motorisés à Paris fait débat. Paraphée notamment par le maire de Paris, Bertrand Delanoë, la Fédération française des motards en colère (FFCM), le syndicat CGT des coursiers ou la Fédération française de motocyclisme (FFM), cette charte a pour objectif d'apaiser les relations entre les deux-roues motorisés, les automobilistes et les piétons.Mais la préfecture de police, pourtant associée au départ à l'élaboration de la charte, a finalement refusé de la signer. Car la charte prend quelques libertés avec le code la route, notamment l'autorisation de remonter des files à faible allure.

Le maire de Paris, lui, a justifié ces écarts. Pour lui, "la chaussée doit être partagée par tous en bonne intelligence". "Certes, cette charte n'a pas valeur légale, mais elle permettra sans doute une meilleure compréhension entre les différents usagers de la route dans la capitale", a précisé Jean-Marc Belotti, de la FFCM, lundi matin, lors de la signature officielle du document, à la Mairie de Paris.

STATIONNEMENT SUR LE TROTTOIR AUTORISÉ

Autre nouveauté : le stationnement sur le trottoir qui, selon Le Parisien, a valu 53 000 procès-verbaux aux usagers de deux-roues motorisés en 2006, est consenti dès lors qu'il ne gène pas la circulation des piétons, poussettes et handicapés. La mairie autorise également la circulation entre la file trois et quatre sur le périphérique.

En échange les motards et "scooteristes" doivent s'engager à respecter des consignes de prudence comme laisser les pistes cyclables et voies de bus à leurs destinataires. D'après Matin Plus, 43 % des deux-roues motorisés emprunteraient les couloirs de bus dans Paris.

Le risque d'être tué dans un accident est 19 fois plus élevé en moto qu'en voiture. En raison d'une vulnérabilité accrue, bien sûr, mais parfois aussi à cause d'un comportement imprudent. Interrogés, les motocyclistes sont en effet 69 % à reconnaître que "conduire une moto incite à prendre plus de risque qu'en voiture", selon un sondage IFOP réalisé pour la Sécurité routière.


Charlotte Houang

Publié dans En 2 Roues Motorisé

Commenter cet article

fab 27/05/2007 12:09

Sympa ici!A bientot!fab