Environnement et campagnes électorales : L'affichage sauvage est-il nécessaire ?

Publié le par L'équipe de rédaction

Les candidats à l'élection présidentielle ont ils un problème de notoriété dans le 13e arrondissement de Paris ? Nous sommes en droit de nous poser cette question au regard des campagnes d'affichage sauvages menées par certains candidats ... Le résultat est désastreux pour l'environnement et les abords de Corvisart, les quartiers Buttes-aux -Cailles, Croulebarbe et Maison Blanche offrent un triste spectacle. D'autant que l'affichage sauvage appelle l'affichage sauvage et qu'une fois le cercle peu vertueux lancé ... le délire est sans limite et notre cadre de vie est dégradé. Peut-on s'en féliciter ? Non, car il existe des emplacements autorisés et un affichage officiel. Pis, une affiche posée, se sont des arbres abattus et de la colle fabriquée par l'industrie chimique consommée inutilement.

Il est une nouvelle fois curieux de constater l'écart est les gestes et les mots ... Les électeurs devront s'en souvenir !

Enfin, nous aurons une pensée pour les personnels qui devront nettoyer tout cela et pour les contribuables qui financeront la remise en état de notre cadre de vie.

 

Publié dans Ecologie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Villiers17 17/12/2007 06:49

Verna 14/12/2007 18:56

Bonsoir,
_Je ne sais pas ce qui m'attend, mais au moins, je ne sali pas les murs d'honnêtes citoyens, j'affiche chez moi.....
http://escroquerieabordeaux.free.fr/sod.htm
Cordialement,
C.Verna

Raoul 27/06/2007 16:40

Notons l'initiative louable de Martine Billard, candidate des Verts (soutenue par le PS) dans la 1ère circonscription de Paris (1/2/3/4ème arrondissements) : elle a demandé à son équipe de campagne de renoncer à toute forme d'affichage sauvage.

En revanche, son rival UMP et Maire du 1er Jean-François Legaret a littéralement recouvert les arrondissements du centre de sa binette, sans aucun respect pour les lieux historiques et pour les équipes du nettoyage...

Résultat : alors que l'on annonçait une élection serrée, Martine Billard a été réélue avec plus de 54% des voix au second tour.

Quant au candidat du groupuscule "Alternative Libérale" qui s'est livré à une surenchère sur les collages et a souillé toute la circonscription à coup de centaines d'affiches, il a obtenu le score piteux de 254 voix (0,6%).

Conclusion : l'affichage sauvage, c'est moche, c'est irrespecteueux, et ça ne sert à rien.